Visite du Palais Real Alcazar de Séville : conseils et réservation.

Le Real Alcazar de Séville est un ensemble de palais et de jardins, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987.

Sa construction a débuté au Xème siècle par une forteresse ordonnée par le calife Abderraman III, mais seules quelques murailles en subsistent. Au fil des siècles selon la volonté des représentants royaux successifs, de nouvelles constructions, de nouveaux patios, des restaurations et décorations l’ont enrichi et transformé jusqu’à l’ensemble qu’on visite aujourd’hui.

Tous les occupants de l’Alcazar, des gouverneurs cordouans de Séville, aux rois catholiques aux XIIIème et XVIème siècles, en passant par les seigneurs musulmans du taifa de Séville au XIème siècle, puis par les califes almohades au XIIème siècle ont ainsi marqué leur passage.

Comme celle de l’Alhambra de Grenade, la visite de l’Alcazar de Séville nous permet de découvrir et admirer tous les styles architecturaux et décoratifs de l’Andalousie, riche de ses influences musulmanes, juives et chrétiennes. Se côtoient, voir se mélangent ici, les arts mudéjars, gothiques ou encore baroques.

Les dernières modifications datent de l’époque de Charles Quint et de Philippe II. Aujourd’hui, l’Alcazar de Séville n’appartient plus à la famille royale d’Espagne, mais c’est toujours là qu’elle séjourne lors de ses déplacements à Séville.

L'avis d'Oriane et d'Angel

Et du coup, comment on se retrouve là-dedans ?

En lisant un plan ! Enfin, si tu savais faire…

Un plan, d’accord, mais ce que j’aimerais savoir, c’est à quoi correspondent les bâtiments et les jardins, de quelles époques datent-ils, quels en sont les styles décoratifs !

Je te propose qu’on y entre puis qu’on essaie de répondre à ces questions au cours de chaque visite.

Nos autres pages concernant les principales parties à visiter dans Séville :

SEVILLE, SPAIN: Real Alcazar in Seville. Patio de las Doncellas
Real Alcazar Seville
Ticket Alcazar Séville
Entrée Alcazar Séville

Visiter la Puerta del Leon de l'Alcazar de Séville

C’est par cette porte qu’on entre dans l’Alcazar de Séville depuis la fameuse Plaza del Triunfo.

Elle fait partie des ouvertures de la muraille almohade du XIIème siècle. Encadrée de deux tours et surmontée d’un panneau d’azulejos représentant un lion, elle permet d’accéder aux palais et aux patios qui les relient.

On arrive alors dans le Patio del León qui dessert sur la gauche la Sala de la Justicia.

Visiter la Sala de la Justicia et Patio del Yeso de l'Alcazar de Séville

Cette salle d’audience appelée salle de la justice ou salle du conseil a été construite sur les restes de l’ancien palais Almohades, au milieu du XIVème siècle, sous le règne du roi Alphonse XI.

Cette salle est décorée de très beaux stucs mudéjars et d’un magnifique plafond à caissons ornementés. Cette salle s’ouvre sur un joli jardin et son bassin : le patio del Yeso qui date du XIIème siècle (époque des Almohadès).

Un très beau portique à sept arches décorées de dentelles de plâtre ouvragées borde un bassin qui occupe une grande partie de cette cour.

Alcazar Séville
Alcazar Séville

L'avis d'Oriane et d'Angel

On dit que ce serait dans cette salle de la Justice que Pierre le Cruel aurait tué son rival qui n’était autre que son demi-frère !

C’est sordide ! Je préfère les histoires romantiques dans les décors bucoliques des patios de l’Alcazar !

Tu m’as demandé de te raconter l’histoire des bâtiments… Voilà donc un fait qui a marqué ces murs !

Alcazar Seville Patio Monteria
Alcazar Seville Patio Monteria

Visiter le Patio de la Monteria de l'Alcazar de Séville

A l’époque musulmane ce grand patio était le mechouar, c’est à dire qu’il servait de transition entre les parties publiques et privées. Plus tard, à l’heure chrétienne, c’est ici que les rois catholiques résidents de l’Alcazar de Séville, accueillaient les nobles, notamment avant les parties de chasse, d’où son nom. Puis il devint au XVI -ème siècle, une place publique où se déroulaient les cérémonies.

Cette cour dite « de la chasse » est décorée d’un mélange d’art musulman et chrétien, l’art mudéjar. L’architecture des bâtiments qui la forment sont chacune de style différent, correspondant à leurs époques de constructions ou de transformations.

La façade la plus remarquable est celle du Palais du roi Pierre le Cruel (palacio del rey don Pedro). Elle date des années 1364 à1366, comme l’indique une inscription gothique. On découvre ici un joyau de l’art mudéjar, avec au centre un auvent en bois sculpté qui protège une façade de magnifiques stucs et en haut de laquelle on peut lire (avec un beaucoup de perspicacité) deux inscriptions épigraphiques imbriquées.

L’une en arabe rappelle qu’« il n’est de conquérant qu’Allah » alors que l’autre en espagnol indique que le créateur du palais est « Le majestueux, noble et conquérant Don Pedro, par la grâce de Dieu roi de Castille-Leon ».

Elles résument l’esprit paradoxal de l’art ibéro-musulman, né d’une part des traditions musulmanes des artisans du califat de Cordoue, d’autre part des traditions chrétiennes de ceux de Tolède et Séville, et ici, du roi commanditaire du Palais, Pierre le Cruel.

Alcazar Seville Patio Monteria
Alcazar Seville Patio Monteria

L'avis d'Oriane et d'Angel

Oriane : « Alors c’est bien beau de dire qu’on ne peut pas visiter facilement les appartements royaux ! Mais on pourrait entrer dans le Cuarto del Almirante et dans le sublime Palacio del Rey Don Pedro » …

Angel : « Bien sûr ! Mais tu imagines bien que ces bâtiments méritent à eux seuls des paragraphes complets ! »

Oriane : « Tu as raison, commençons par les appartements de l’Amiral à l’origine de la chambre de commerce dont le rôle a été important au XVIème siècle pour les grands explorateurs… »

Alcazar Seville Patio Monteria
Alcazar Seville Patio Monteria
Alcazar Seville Almirantes
Alcazar Seville Almirantes

Visiter les appartements et le salon des Amiraux de l'Alcazar de Séville

Cuarto del Almirante (Appartements de l’Amiral)

L’aile ouest des bâtiments qui encadrent le Patio de la Montería, celle qui nous accueille sous une galerie d’arcades, est un ensemble de constructions chargées de l’histoire des expéditions maritimes en particulier avec la Casa de Contratación de las Indias, chambre des commerces des Indes, fondée par Isabelle la catholique en 1503. C’est ici que les fonctionnaires de la reine ont le monopole pour inspecter les navires et leurs équipages au départ et en provenance du nouveau monde, leur délivrer les licences, enregistrer les cargaisons, percevoir les droits de douane et la part des produits qui revenaient à la couronne.

Le Salón de los Almirantes (salon des Amiraux) a été le théâtre de la préparation des plus fameuses expéditions. C’est ici que Christophe Colomb rencontra Ferdinand et Isabelle à la suite de son second voyage. Aujourd’hui, cette salle expose des peintures des XIXème et XXème siècles dont un magnifique tableau du peintre sévillan Alfonso Grosso sur l’inauguration de l’Exposition internationale ibéro-américaine de 1929 et dans une pièce attenante une collection d’éventails du monde entier.

Visiter le salon de Audiencias de l'Alcazar de Séville

La Chapelle attenante, appelée aussi Salón de Audiencias du fait de son passé de salle d’audience, présente sur ses murs des tapisseries représentant les armoiries des amiraux de Castille qui ont participé aux grandes expéditions vers les Amériques.

Mais, sous son beau plafond à caissons dorés, elle renferme surtout un retable qui présente le plus ancien tableau qui raconte la conquête des Amériques. Ce tableau réalisé entre 1531 et 1536 par Alejo Fernández, « Virgen de los Mareantes » (La Vierge des Navigateurs) évoque la protection par la Vierge, de Christophe Collomb, Amerigo Vespucci et l’un des frères Pinzón représentés à genou, et de Ferdinand II et Charles Quint (qui porte un manteau rouge). Elle les abrite sur des nuages flottant de dessus des mers, sous ses larges ailes.

On y voit aussi des amérindiens, convertis au catholicisme par les marins. Au sein du retable 4 petits tableaux d’auteurs inconnus mais vraisemblablement de l’entourage d’Alejo Fernández représentent Saint Sébastien, Santiago el Mayor (l’apôtre Jacques qui aurait traversé la méditerranée pour évangéliser la péninsule ibérique), San Telmo (Saint patron des marins) et Saint Jean l’Evangeliste.

La Vierge des Navigateurs
La Vierge des Navigateurs
Alcazar Seville Patio de las Doncellas
Alcazar Seville Patio de las Doncellas

Visiter le Patio de las Doncellas de l'Alcazar de Séville

Le Patio de las Doncellas est magnifiquement décoré par une galerie d’arcs polylobés finement ciselés de stucs et portés par de fines colonnes doubles ou triples en marbre.

C’est l’un des motifs décoratifs les plus caractéristiques de l’art Almohade. On remarque les symboles de la fertilité et de la vie représentés par la coquille, ainsi que des mains de Fátima protectrices et de très nombreux décors végétaux. Le second étage de style italien a été ajouté plus tard sous Charles Quint.

Les soubassements des murs des arcades sont recouverts d’azuleros et de frises d’alicatados, dont certaines sont en fait des versets du Coran magnifiquement intégrés aux décors. Le sol est pavé de marbre blanc qui réfléchit merveilleusement bien la lumière mettant ainsi en valeur les stucs et autres décors. Le jardin, tout en longueur, planté d’arbustes est traversé par un long bassin qui en augmente la perspective.

Ajouté à la Renaissance sous Charles Quint, le second étage faits de balcons de style italien, permettait aux demoiselles de se regrouper tout en ayant un point de vue privilégié lors des réceptions d’hôtes de marque accueillis au Palais.

Visiter le Palais de Pierre le Cruel (Palacio del Rey Don Pedro) de l'Alcazar de Séville

Il est organisé autour de deux jardins. Le Patio des Demoiselles (Patio de las Doncellas) était le centre de la vie publique de la cour alors que celui des Poupées (Patio de las Muñecas), plus petit, était réservé à la vie privée.

Depuis le Patio de la Montería, on entre dans le Palacio del Rey Don Pedro par un petit vestibule (el Vestibulo) où on confisquait les armes des visiteurs qui étaient reçus au Palais. D’ici, les hôtes ne voyaient pas l’intérieur grâce à un passage en chicane typiquement musulman, mais pouvaient déjà, comme nous, être impressionnés par la richesse des décors. Le bas des murs est recouvert d’Azuleros. Une magnifique porte marquetée mène au Patio de las Doncellas.

L'avis d'Oriane et d'Angel

Oriane : « Oh my God !!! Quelle beauté !!! Un jardin de princesse des comtes des mille et une nuits !!! C’est ici qu’on viendra faire nos photos de mariage ? »

Angel : « C’est vrai que ce Patio des Demoiselles est sublimement décoré, et je comprends les grands élans de romantisme qu’il t’inspire… Mais nous sommes là aujourd’hui pour décrire ce patio et en raconter l’histoire à nos lecteurs ! »

Patio des Demoiselles Alcazar Seville
Patio des Demoiselles Alcazar Seville
Patio des Demoiselles Patio de las Doncellas
Patio des Demoiselles Patio de las Doncellas

Visiter le Salón del Techo de Carlos V de l'Alcazar de Séville

Depuis ce Patio, on accède à plusieurs salles d’intérêt.

Le Salón del Techo de Carlos V (Salon du plafond de Charles Quint), mérite qu’on y entre admirer le très beau plafond renaissance dont il tient le nom. Le Salón del Techo de Felipe II (Salon du plafond de Felipe II) mérite lui aussi un coup d’œil, ainsi que la Habitación de los Infantes (Chambre des rois maures) et le Cuarto del Principe (salle du prince).

Le Salón de Embajadores (salon des ambassadeurs) est sans doute la salle du palais la plus somptueuse ! C’est son cœur politique. De forme carrée elle a été construite sur l’ancienne salle des fêtes du palais maure mais décorée telle qu’elle se présente aujourd’hui sous Pierre le Cruel dans le goût arabo-andalou.

Son plafond présente une extraordinaire coupole sphérique dorée et décorée de stalactites de bois sculptées et dorées. Les murs, sont entièrement recouverts d’azulejos dont tous les motifs sont différents et de stucs. La partie supérieure est agrémentée de balcons de bois ajoutés à la fin du XVIe siècle.

Sous ces balcons, des niches contenant de minuscules miroirs forment une frise tout autour du salon. La lumière qui pénètre par les trois grandes arcades en fer à cheval, elles-mêmes composées de plus petites arcades en fer à cheval également, est réfléchie par le marbre clair du sol sur ces miroirs qui la renvoient pour illuminer la pièce.

Visiter le Patio de las Doncellas de l'Alcazar de Séville

Le Patio de las Doncellas est magnifiquement décoré par une galerie d’arcs polylobés finement ciselés de stucs et portés par de fines colonnes doubles ou triples en marbre.

C’est l’un des motifs décoratifs les plus caractéristiques de l’art Almohade. On remarque les symboles de la fertilité et de la vie représentés par la coquille, ainsi que des mains de Fátima protectrices et de très nombreux décors végétaux. Le second étage de style italien a été ajouté plus tard sous Charles Quint.

Les soubassements des murs des arcades sont recouverts d’azuleros et de frises d’alicatados, dont certaines sont en fait des versets du Coran magnifiquement intégrés aux décors. Le sol est pavé de marbre blanc qui réfléchit merveilleusement bien la lumière mettant ainsi en valeur les stucs et autres décors. Le jardin, tout en longueur, planté d’arbustes est traversé par un long bassin qui en augmente la perspective.

Ajouté à la Renaissance sous Charles Quint, le second étage faits de balcons de style italien, permettait aux demoiselles de se regrouper tout en ayant un point de vue privilégié lors des réceptions d’hôtes de marque accueillis au Palais.

Alcazar Seville Patio de las Doncellas
Alcazar Seville Patio de las Doncellas

L'avis d'Oriane et d'Angel

Oriane : « Sais-tu que c’est ici qu’Isabelle la Catholique avait choisi de rendre justice publiquement, installée sur un trône recouvert de velours rouge aujourd’hui disparu ? »

Angel : « Oui, et c’est aussi ici que le jeune Charles Quint s’est marié avec Isabelle de Portugal… »

Oriane : « Tiens, tu vois que ces lieux te rendent romantique toi aussi… Un mariage dans la salle des Ambassadeurs et des photos dans le Patio de las Doncellas ! »

Angel : « Oriane… Je ne fais qu’informer nos lecteurs ! Je travaille, moi ! Et puis, je te rappelle que je ne suis pas roi, et que tu n’es pas princesse, alors évitons de nous égarer ! »

Jardins de l'Alcazar Séville
Jardins de l'Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville

Visiter les jardins de l'Alcazar de Séville

Les jardins de l’Alcazar occupent les 4/5ème de sa surface totale. Alliant une végétation luxuriante et l’eau omniprésente, ils constituent un véritable jardin d’Eden. Il fait bon se perdre dans ses allées recouvertes de briques plates, certaines percées, d’où s’échappent un fin ruissellement, et savourer des vues toutes plus délicieuses les unes que les autres, depuis les terrasses et galeries et au son de l’eau des fontaines.

En sortant du palais gothique, on découvre à gauche le jardin du bassin de Mercure (Jardín del Estanque de Mercurio). Au centre de son bassin dont les eaux alimentaient le palais, se dresse la statue du Dieu Mercure devant des arcs décorés de fresques et de rocailles qui composent la galerie du Grotesque (Galería del Grutesco). Depuis cette galerie surélevée, on a la plus belle vue d’ensemble sur les jardins de l’alcazar.

L'avis d'Oriane et d'Angel

A droite, des escaliers permettent de découvrir les deux niveaux du Jardin de la Danse (Jardín de la Danza) puis après un tunnel qui s’enfonce sous le palais, aux Bains de Maria de Padilla (Baños de Doña María de Padilla) : une galerie souterraine occupée par un bassin dans lequel se reflètent à l’infini, les voûtes sur croisées d’ogive qui en composent le plafond.

Jardins Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville
Alcazar de Séville Bains de Maria de Padilla
Alcazar de Séville Bains de Maria de Padilla
Jardins Alcazar Séville
Jardins Alcazar Séville
Alcazar de Séville Jardins et Statues
Alcazar de Séville Jardins et Statues

L'avis d'Oriane et d'Angel

Puis en avançant on s’enfonce dans des jardins, traversant les jardins de Troie (Jardín de Troya), le Jardin de la Galère (Jardín de laGalera), le Jardin des fleurs (Jardín de las flores) magnifiquement garni d’Azuleros celui du Prince (Jardín del Principe) puis plus loin le grand Jardin des Dames (Jardín de las Damas) qui présente des parterres parfaitement symétriques et de très belles fontaines et sculptures baroques comme ce magnifique Neptune.

Séville : Jardin de l'Alcazar
Séville : Jardin de l'Alcazar
Séville : Jardins de l'Alcazar
Séville : Jardins de l'Alcazar
Labyrinthe du jardin Real Alcazar Sevilla
Labyrinthe du jardin Real Alcazar Sevilla

On quitte les jardins de l’Alcazar par une grande salle à colonne de marbre (l’Apeadero) qui débouche sur la cour des Drapeaux (Patio de las Banderas), plantée d’oranger autour d’une fontaine.

Depuis cette place, ancienne place d’arme du Palais, la jolie vue sur la Giralda conclue magnifiquement cette visite de l’Alcazar de Séville.

Puis en avançant on s’enfonce dans des jardins, traversant les jardins de Troie (Jardín de Troya), le Jardin de la Galère (Jardín de laGalera), le Jardin des fleurs (Jardín de las flores) magnifiquement garni d’Azuleros celui du Prince (Jardín del Principe) puis plus loin le grand Jardin des Dames (Jardín de las Damas) qui présente des parterres parfaitement symétriques et de très belles fontaines et sculptures baroques comme ce magnifique Neptune.

Séville : Jardins de l'Alcazar
Séville : Jardins de l'Alcazar

Au fond, il mène au Jardin de l’Alcôve (Jardín de la Alcoba) et au Pavillon ce Charles Quint (Pabellón de Carlos V), construit sur un ancien oratoire musulman et desservi par des galeries à arcades. Sa fontaine, ses carrelages d’Azuleros et ses bancs en font un endroit parfait pour une petite pause à l’ombre.

De l’autre côté de la galerie du Grotesque (Galería del Grutesco), on découvre des jardins plus récents qui ont remplacé les potagers d’origine au XXème siècle.

Andalousie : Jardins de l'Alcazar à Séville
Andalousie : Jardins de l'Alcazar à Séville

Derriere le pavillon de Charles Quint, un labyrinthe de haies (El laberinto) nous offre un moment ludique.

Il est prolongé par un jardin anglais (El Jardín Inglés), planté d’arbres géants qui mène vers une tour Almohade du XIIème siècle, puis au Jardin de la Croix (Jardín de la Cruz) orné d’une grotte naturaliste.

Real Alcazar de Seville
Real Alcazar de Seville

Horaires d’ouverture de l’Alcazar de Séville

Les Reales Alcázar sont ouverts tous les jours de 9h30 à17h et jusqu’à 19h en été (avril à septembre), sauf certains jours fériés (1er et 6 janvier, vendredi saint et 25 décembre).

L’entrée se fait par la Puerta del León sur la plaza del Triumfo.
Il est possible d’accéder également à des visites nocturnes de mai à octobre.

Plan de l'Alcazar de Séville pour préparer votre visite

Plan Alcazar Séville
Plan Alcazar Séville
Alcazar de Séville
4.9 (97.5%) 8 vote[s]
mi, id dolor. amet, ipsum consectetur risus nec elit. tristique ut dapibus